Journée d’étude
Le samedi 23 octobre 2009

S’engager dans un parcours psychodramatique n’est pas d’office le fait d’une demande d’un sujet qui se met au travail mais peut résulter d’une indication par un tiers ou encore de la rencontre avec un dispositif psychodramatique dans l’institution où elle est inscrite : en hôpital psychiatrique, en centre de jour, en milieu carcéral même, en institution pour adolescents, etc.
Comment le psychodrame s’institue-t-il ou est-il institué dans un établissement de soins, de formation, ou autre ? Quels écueils rencontre-t-il, avec quelles visées œuvre-t-il ?
Si le psychodrame vise justement, par la représentation, à « mettre du jeu »dans des certitudes (voire des institutions ?), comment peut-il prendre sa place dans un lieu prêt ou non à l’accueillir ? Et peut-on encore appeler « place » la démarche de mettre du jeu dans l’établissement, de préserver la dynamique de l’instituant plutôt que la statique de l’institué ?
Et le psychodrame en tant que tel ?
Si, dans nos contrées, il existe bien des écoles de formations au psychodrame, il semble que le psychodrame, en soi, ne « fasse pas institution », comme on pourrait peut être le dire de la psychanalyse, par exemple.
S’agit-il là d’un symptôme, d’une impasse ou, au contraire, d’une manière de sauvegarder une démarche active d’instituer ?
Dans d’autres pays ou continents, le psychodrame tient une place plus institutionnalisée, comment comprendre ces différences ?
Enfin, si s’associer, c’est pour « y » mettre du mouvement plutôt qu’instituer, gageons que la rencontre des multiplicités soit le filet de sécurité pour que l’association, voire le psychodrame, ne devienne pas institution instituée mais garde son mouvement instituant…
Elaborons ensemble ces réflexions lors de cette quatrième journée d’octobre.
Programme de la journée
8h30-9h Accueil
9h précises : Luc Godart : « Qu’est ce que l’institution ? »
9h15-9h45 : Chantal Nève : « Jeu psychodramatique : psychodrame et institutions »
10h-12h Matinée : animée par Nadine Vander Elst
Jean-Pierre Pinel : « En quoi la pratique du psychodrame de groupe permet-elle de ressaisir la dynamique des mouvements psychiques et des processus institutionnels surgissant dans les établissements ou services confrontés au pathologies graves de la subjectivation »
12h-13h : repas de midi
13h Après-midi : animée par Jean-Claude Quintart, discutant : Jean-Pierre Pinel
Bernard Deheneffe : « Une pratique de psychodrame en psychiatrie adulte à hôpital psychiatrique du Beau Vallon-Namur »
Michel Jean : « Psychodrame et groupe d’adolescents de 16 à 25 ans en institution »
Nicole Calevoi : « La pertinence du dispositif psychodrame en hôpital de jour»
 
16h45-17h conclusions et perspectives : Luc Godart
 
 
Informations pratiques

Institut Provincial de Formation Sociale, Namur
Campus provincial
Rue Henri Blès, 188-190,
5000 Namur

Inscription obligatoire avant le 1er octobre 2010
par mail au secrétariat de l’ABP :
dahinaf_AT_base.be ou au 0494/17 75 04

30 euros, 25 euros membres ABP,
15 euros étudiants/chômeurs. Repas complet compris.
(majoration de 5 euros après le 1er octobre)
Inscription effective après payement au N° compte ABP : 979-5961033-97

Accès
Situé à 15′ du centre de Namur, l’Institut provincial de formation sociale est aisément accessible par les transports en commun :
– en bus : au départ de la gare, prendre le bus n° 27 – arrêt “Val Saint Georges”

Itinéraire en voiture
A partir de la E411, prendre la sortie n° 13 – Champion
Suivre Namur – Gare
Passer devant la gare et suivre la direction de Charleroi puis Palais des Expositions
L’école est, sur la droite, à 800m après le Palais des Expositions (rue S. Vrithoff).

 

Agrandir le plan