Se former au psychodrame

La plupart du temps, les psychodramatistes sont également psychothérapeutes et souvent psychanalystes. S’ils sont donc familiarisés avec les processus psychiques individuels, il est néanmoins nécessaire de suivre une formation qui portera sur des aspects techniques mais également sur les processus groupaux, les processus inter psychiques, la multiplicité des transferts, le travail en duo…

Généralement, cette formation se déroule en six temps :

Participer à un groupe de psychodrame thérapeutique
Comme pour toute formation de psychothérapeute, il est essentiel que le futur thérapeute commence par faire l’expérience du groupe comme participant, un patient parmi d’autres patients, dégagé ainsi de la dimension didactique. Il s’agit d’éprouver la spécificité du travail thérapeutique en groupe et du psychodrame, même s’il a déjà effectué un long parcours thérapeutique personnel, voire psychanalytique. Comme il est amené à devenir thérapeute de groupe, il est important que ce travail se déroule en groupe de psychodrame, d’autant qu’un groupe thérapeutique, qui rassemble donc des patients, ne se conduit pas de la même manière qu’un groupe didactique.
Il est recommandé de participer à un groupe thérapeutique durant un ou deux ans ; plus si le candidat n’a pas effectué de thérapie individuelle.

Participer à un groupe de psychodrame didactique
Le groupe didactique rassemble des personnes en formation ; il allie développement personnel et apprentissage dans une succession de séances (thérapeutiques) qui sont animées soit par les formateurs, soit par les membres du groupe eux-mêmes.
Grâce au groupe didactique, chacun a la possibilité d’expérimenter et d’approfondir les rôles d’animateur, d’observateur, de coanimateur…Après chaque séance un temps plus didactique est prévu, c’est l’occasion de réfléchir à ce qui s’est passé dans l’animation, aux alternatives, à des aspects plus techniques, etc…
Il est recommandé de participer à un groupe didactique durant deux ans au moins.

Participer à d’autres groupes
Il est important que la personne en formation se construise son propre style et expérimente le psychodrame tel qu’il est pratiqué selon différents courants. C’est la raison pour laquelle, les organisateurs d’une formation invitent les candidats à participer à des groupes thérapeutiques ou didactiques de sensibilité différente. Cela peut être en Belgique ou à l’étranger. C’est également l’occasion d’approfondir l’un ou l’autre aspect en fonction du groupe que souhaite plus tard créer le candidat.

Participer à des séminaires
Comme pour les formations, le candidat participe à un certain nombre de séminaires. Ce travail se poursuivra d’ailleurs généralement bien au-delà de sa formation. Est-elle d’ailleurs jamais finie ?

Effectuer un stage
Le candidat effectue un stage au sein d’un ou de plusieurs groupes menés par un psychodramatiste confirmé. Selon les cas, il aura un rôle d’observateur, de coanimateur, d’animateur.

Mettre en place un groupe sous supervision
Le candidat crée son groupe et est supervisé par un psychodramatiste confirmé. Au fil du temps, il prend peu à peu place au sein de la communauté des psychodramatistes.

Enfin, selon les associations, le candidat qui le souhaite sera invité, avec l’aide d’un promoteur, rendre compte de sa pratique et de son élaboration théorique par le biais d’un travail écrit et d’une présentation devant un jury.

Comme on le voit, une formation de psychodramatiste est un long parcours car il s’agit de prendre à la fois le temps de la maturation personnelle et celui de l’apprentissage. Un organisme international, FEPTO (Federation of European Psychodrama Training Organisations), a coordonné les centres de formation afin de définir un cursus d’un nombre d’heures minimales (soit 880 heures, comportant 720 heures de formation et 160 heures de pratique) réparties sur un minimum de cinq années.
Certains participants tirent profit d’une partie du cursus, d’autres l’interrompent, pour le reprendre et le finaliser quelques années plus tard. Ce processus est également fonction de la formation initiale du professionnel ainsi que du type de lieu où il souhaite mettre en place un groupe de psychodrame. Il ne procède pas de la même manière ou ne nécessite pas les mêmes compétences selon qu’il s’agisse d’un groupe d’adolescents, de handicapés, d’un groupe dans un service d’urgence psychiatrique, dans une association de parents, etc.

Rigueur n’est pas rigidité, c’est pourquoi, chaque fois, c’est en fonction du parcours antérieur et des objectifs du candidat, qu’une formation se pense avec l’organisme de formation choisi.

 

Pour les lieux de formation, voyez la rubrique Associations et les groupes didactiques