Le psychodrame pour adolescents

Le psychodrame psychanalytique de groupe occupe une place de choix parmi les thérapies possibles pour les jeunes. Les avantages d’un dispositif de groupe tiennent, entre autres, à l’appui possible des participants sur leurs pairs, à la mise en scène de scénarios co-construits et au maintien rigoureux du cadre par les thérapeutes/psychodramatistes.

Comment fonctionne le groupe ?
Le psychodrame psychanalytique de groupe réunit un couple de psychodramatistes, homme et femme, et un groupe mixte de cinq à huit adolescents âgés de 13 à 16 ans.
Les séances sont hebdomadaires et durent une heure. Le groupe est semi-ouvert : de nouveaux membres peuvent rentrer dans la mesure des places disponibles.
Par ailleurs, des rencontres entre le couple des psychodramatistes, l’adolescent et les parents (et/ou avec des intervenants psycho-sociaux) sont prévues en fonction des besoins et au minimum une fois par an pour effectuer le point sur le travail thérapeutique au sein du groupe. Cependant, ces rencontres ne sauraient faire office d’une fonction de référence pour la situation globale du jeune patient (gestion des questions familiales, scolaires, de l’opportunité d’une prise en charge individuelle parallèle, etc.). Dès lors, il est demandé à ce que les adolescents qui participent au groupe soient suivis par un autre clinicien garant de ces aspects de la prise en charge de la situation.
En ce qui concerne le déroulement des séances de psychodrame, l’un des psychodramatistes peut prendre part au jeu sur invitation du groupe des jeunes ou de sa propre initiative.
Les jeux sont amenés par les adolescents, soutenus au besoin par les psychodramatistes, tout peut être joué. Un adolescent peut donc venir à la séance avec une idée précise de jeu. Mais, plus généralement, diverses idées circulent dans le groupe, se transforment en fonction des associations des uns et des autres et débouchent sur un thème ou une ébauche de scénario co-construit.
L’espace de rencontre est dédoublé : d’une part, des chaises disposées en arc de cercle, où tous vont s’asseoir, dessinent un espace de discussion ; cet espace est ouvert, d’autre part, sur une aire de jeu délimitée par un tapis au sol.
Dans les jeux, la règle d’or est que l’on fait « comme si ». Chaque participant est libre de s’abstenir de jouer. Après la scène, chacun regagne sa place. S’ensuit un moment d’échange au sein du groupe.

A qui s’adresse ce type de groupe ?
Il est particulièrement indiqué pour des adolescents en besoin d’aide thérapeutique et qui sont mal à l’aise dans le face à face avec l’adulte ; présentent des difficultés de verbalisation relativement importantes ; sont susceptibles de trouver appuis et ressources au sein d’un groupe de pairs.