14 octobre 2017 – Journée d’étude – Psychodrame : D’une scène à l’autre, itinéraires insolites…

L’Association belge de Psychodrame vous invite à sa journée d’étude qui se tiendra à l’hôpital psychiatrique du Beau-Vallon de Namur

Le dispositif du psychodrame laisse entendre la voix de chacun et au fil de la parole, ouvre sur un jeu, une représentation, une scène… D’une scène à l’autre, d’un jeu à l’autre, en suivant les associations des participants, le psychodrame ouvre vers des scènes qui croisent la réalité du sujet autant qu’il ouvre et découvre les enjeux d’une autre scène, celle de l’inconscient.
Le psychodrame peut s’inscrire aussi comme ouverture (prélude) d’un parcours psychothérapeutique, d’un questionnement de pratique professionnelle ou comme relance ou rebond de ceux-ci.

C’est par cette thématique de l’ouverture que nous tenterons d’aborder ce que peut apporter le psychodrame pour chacun en tant que sujet, dans le décours de son histoire ainsi qu’en tant que professionnel, dans le décours de sa pratique.
Ouverture vers de l’insolite « qui étonne par son caractère inaccoutumé »1, ouverture comme départ ou étape d’un itinéraire thérapeutique ou d’une pratique professionnelle, ouverture vers une marge nécessaire au jeu…

Nous vous invitons à déc-ouvrir d’autres scènes, à emprunter des itinéraires insolites…

Lucien Hounkpatin et ses collaboratrices dans leur travail clinique d’ethnopsychiatrie au Centre Georges Devereux à Paris, ont élaboré dès les premières rencontres de leur espace consultatif, un dispositif de quelques séances psychodramatiques limitées dans le temps. Nous découvrirons leur pensée à l’instar de pratiques de thérapeute traditionnel qui déclenche «… du divers, du multiple, de l’hétéroclite, pour dégager de nouvelles voies de sens »2.

Serge Puthomme de Besançon prendra le relais en parlant de l’ouverture opérée par le psychodrame à la lumière de son expérience dans l’analyse des pratiques professionnelles avec – et sans – le recours d’un autre dispositif psychodramatique, celui du dispositif du psychodrame freudien de La Sept.

Une table ronde ouvrira l’après-midi dans l’idée d’échanger avec les praticiens et les participants à partir du thème de l’ouverture autour des remarques, questions, interrogations soulevées par les exposés de la matinée.
Deux ateliers permettant d’expérimenter l’un ou l’autre de ces dispositifs seront ensuite proposés aux participants.
La journée se clôturera par la réunion des groupes et un bref échange.

« On va beaucoup plus loin quand on ne sait pas où on va »3.

Informations pratiques

Association belge de psychodrame
Samedi 14 octobre 2017
Psychodrame : D’une scène à l’autre, itinéraires insolites…

09h00: Accueil
9h30: Accueil insolite
10h00: Introduction, Luc Godart, président de l’ABP.
10h15-11h Lucien Hounkpatin, Centre Georges Devereux, Paris : « Entre tensions et ouverture ; le jeu psychodramatique comme terre de passage »
11h-11h30 Serge Puthomme, membre de La Sept, Besançon : « Le psychodrame en analyse des pratiques professionnelles : quelle ouverture ? »
11h30-12h Questions-réponses
12h  Repas
13h30 Table ronde animée par Luc Godart et Vincent Magos
14h30 Deux ateliers de sensibilisation animés d’une part par Lucien Hounkpatin et collaboratrices  et d’autre part par Serge Puthomme et Myriam Machuro
16h Réunion des participants et clôture de la journée

Prix:

  • Avant le 10 octobre 2017: Le paiement fait office d’inscription. A verser au compte ABP 00168026 4514 Membre ABP : 30 euros / Non membre : 40 euros / Etudiant, chômeur, réfugié : 15 euros
  • Sur place : 50 euros.

Adresse: La journée aura lieu à la salle Léon Cassiers de l’hôpital psychiatrique du Beau-Vallon près de Namur, rue de Bricgniot 205, 5002 Saint-Servais.
Attention : veuillez suivre la déviation indiquée car des travaux empêchent l’accès direct.

Informations : Psychodrame.be –  martinestassin@yahoo.fr  ou 0474 / 966 173