L’Association Belge de Psychodrame est ouverte aux personnes qui pratiquent le psychodrame ou qui s’y intéressent.

Un peu d’histoire
Créée fin des années 90, par des psychodramatistes de La Verveine, CFIP, elle veut initier un mouvement de formation continue et alimenter la vie du psychodrame en Belgique.
Depuis, l’association a organisé différentes activités d’intervision pour les psychodramatistes, de journées thématiques, etc.

Pluriel.
Le psychodrame inventé par J.L. Moreno est une psychothérapie de groupe qui a influencé et est à l’origine de nombreuses autres thérapies de groupe. D’abord présent dans le champ psychothérapeutique, certaines de ses techniques sont utilisées dans l’analyse institutionnelle, les interventions psychosociologiques, l’enseignement, la formation des adultes, le développement personnel…
En plus du style propre à leur subjectivité, les psychodramatistes fondent leur pratique à partir d’approches anthropologiques et thérapeutiques parfois fort différentes.
Pour situer quelques courants auxquels appartiennent les psychodramatistes, citons le courant du fondateur J.L. Moreno s’appuyant surtout sur les concepts de spontanéité, créativité, de rôles ; le courant psychanalytique à l’écoute de la dimension inconsciente de la subjectivité, au concept de jeu comme lieu de symbolisation, espace potentiel pour le « jaillissement » du dire ; le courant systémique s’appuyant surtout sur les interactions entre les personnes et les constructions des systèmes humains ; etc…
Mais ce qui rallie les psychodramatistes, c’est qu’il s’agit de jouer, de représenter à la façon du théâtre une scène, une situation.

Le jeu.
La représentation scénique est commune à tout travail psychodramatique, même si elle peut revêtir des formes différentes, selon les orientations théoriques des psychodramatistes.
En psychodrame, il y a lieu de jouer, mais d’un jeu où il est question de ne pas devenir le jouet de l’autre ou de soi-même, de représenter et pas de présenter. Il s’agit de mettre en jeu pour mettre du jeu, déjouer les certitudes, décaler, ouvrir, de créer les conditions pour qu’à travers le jeu, une autre lecture de la réalité soit possible et puisse faire trace.
Qui dit jeu, dit mobilisation du corps, action, le psychodrame manie l’action.

Position éthique
Que ce soit en fonction de la spontanéité créatrice, du désir du sujet, des compétences des systèmes humains, il est question par le jeu psychodramatique d’ouvrir des pistes originales, non connues d’avance, ne s’appuyant pas sur des « effets de vérité » ou des prescriptions de conduites, de (re)découvrir et d’expérimenter une créativité perdue ou encore inexplorée.
Le psychodrame ne vise pas à une modélisation déterminée par des exigences morales, les modèles (ou « conserves ») culturels.

Échanges.
Une des visées de l’association est de soutenir cette dimension plurielle du travail des psychodramatistes quant à leur pratique et leurs repères théoriques.
L’association propose l’ouverture de débat, d’échange. En ce sens elle met en place une scène, un espace de jeu et de rencontre pour les praticiens du psychodrame à travers des séminaires de lecture, des séances d’intervision, des journées thématiques, etc…

Processus de formation continue.
L’association n’est pas une école de formation de psychodramatistes ni une association professionnelle, elle privilégie l’hétérogénéité des pratiques et des débats multi référentiels. Elle se veut un lieu parmi d’autres où puissent être organisés des activités d’élaboration et de formation continue concernant le psychodrame. Place est donnée à la créativité des pratiques et des idées.

Pourquoi devenir membre?
En se faisant membre, pas d’obtention de reconnaissance, pas d’accréditation, pas de diplôme, pas de garantie de quoi que ce soit.
L’enjeu de se faire membre est ailleurs.
Se faire membre ABP, c’est participer à faire vivre le psychodrame.
C’est soutenir la réflexion, l’élaboration, la recherche le concernant.
C’est participer à le faire mieux connaître.
C’est s’ouvrir à d’autres, des collègues proches ou plus lointains, pour le partage d’expérience, le plaisir de réfléchir ensemble,  mais aussi la découverte d’autres pratiques, la confrontation parfois, dans le respect et la reconnaissance de la différence.
C’est soutenir la diversité d’un même champ.

Comment devenir membre ?
Devenir membre d’une ASBL requiert une certaine formalisation pour être en règle avec les statuts.
La procédure consiste à adresser un courrier au président de l’ABP reprenant tout son parcours de formation au psychodrame : groupe thérapeutique, didactique, travail en tant que psychodramatiste, exposés ou travail écrit  liés au psychodrame. Peu importe à quel stade vous en êtes, il existe deux types de membres, ce qui permet de rejoindre l’association à tout moment de son parcours.
Le président vous invitera ensuite à rencontrer un membre effectif dont il vous donnera la liste. L’idée de cet entretien est de faire connaissance, d’énoncer ses attentes % à l’ABP, de faire connaître l’ABP.
Le membre effectif présentera votre candidature à la prochaine AG qui procédera au vote.
Pour une connaissance complète de l’ABP et de cette procédure, nous vous invitons lire des statuts de l’ASBL déposés au Moniteur Belge et présents sur ce site.

Information.
L’association se veut être un lieu de diffusion des ressources et informations quant au psychodrame en Belgique. Ce site en est un des moyens, s’y trouve une liste (non exhaustive et à étoffer) de différents lieux et coordonnées des pratiques psychodramatiques ainsi que les statuts de l’A.B.P.

Pour d’autres renseignements, participer aux activités de l’association, devenir membre, s’engager dans un processus thérapeutique, de formation ou de supervision, en plus des informations sur ce site, des personnes de contact (administrateurs de l’association):

Anne Françoise DAHIN, Secrétaire : tél : 0494 177 504 ; dahinaf_AT_scarlet.be
Bernard DEHENEFFE, Trésorier: tél : 071 785236 ; deheneffeb_AT_yahoo.fr
Luc GODART, Président : tél : 071 214363 ; godartluc_AT_yahoo.fr